• Hamon pour une motion commune entre la gauche du PS et Fabius

    25/08/2008 12h59 - PARTIS-PS-CONGRÈS - Monde (FRS) - AFP


    PARIS, 25 août 2008 (AFP) - Le leader du nouveau Parti socialiste (NPS) Benoît Hamon, qui ambitionnait de construire un rassemblement "à vocation majoritaire" incluant notamment Martine Aubry pour le congrès de Reims en novembre, souhaite désormais la réunion de "toutes les composantes de la gauche du parti et de Laurent Fabius" autour d'une motion commune.
    "Je me mets en situation de préparer l'union de toutes les composantes de la gauche et de Laurent Fabius en vue de faire un texte commun" qui sera soumis aux militants, a déclaré le jeune député européen, interrogé par l'AFP.
    Benoît Hamon est apparu déçu par l'attitude de Martine Aubry, dont les mots, avait-il dit fin juin, "sonnent doux à nos oreilles". "La fusion de Martine Aubry avec les strauss-kahniens, qui jusqu'à présent étaient dans la droite du parti, rend les choses très compliquées" pour une alliance plus large, d'autant qu'"elle n'a pas eu de geste à l'égard de la gauche du parti", a-t-il dit.
    Le co-leader du NPS, avec Henri Emmanuelli, a également critiqué le rapprochement ou les contacts des strauss-kahniens et de Mme Aubry avec de "grands élus" comme Gérard Collomb (Lyon) et Jean-Noël Guérini (Bouches-du-Rhône), qui représentent selon lui "le moins-disant politique absolu". "Ce sera deux fois plus sans nous", a-t-il affirmé.
    "Tout se passe comme si ceux qui dirigent le PS étaient absolument incapables de se remettre en cause, (...) comme si le soutien de Laurent Fabius et de la gauche du parti (à Mme Aubry, ndlr) devait être le plus discret possible", a soupiré Benoît Hamon.
    Le dirigeant socialiste a précisé qu'il pensait "être en situation d'être l'animateur de cette motion" de la gauche du parti et des fabiusiens.
    Il n'a pas exclu, mais seulement au moment du congrès, "la construction d'une majorité nouvelle" entre cette motion et d'autres forces du PS.
    tma/swi/phi
    © 1994-2008 Agence France-Presse


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :